Bonjour à tous, j‘espère que cet article vous plaira. Si tu es un grand passionné de Napoléon comme moi, alors je t’offre volontiers cette formation gratuite sur le siège de Toulon.

Il né a Versailles le 20 novembre 1753, il devient à même pas 13 ans ingénieur-géographe comme son père, qui avait été anobli par Louis XV. Ces 3 frères et lui s’engage dans l’armée du roi. En 1772, il devient lieutenant de cavalerie puis Il participera a la guerre d’indépendance des États-Unis sous les ordres du marquis de La Fayette. Il ressortira de cette guerre avec le grade de colonel.

Durant la Révolution

Au début de la révolution, en 1789, il devient major-général de la garde nationale de Versailles. Grace à ce poste, il va permettre à de nombreux nobles de fuir le pays. il est destitué après le 10 août 1792 car suspecté de royalisme. Il rejoindra un an après l’armée de Vendée mais est rapidement renvoyé.
En 1795, avec le grade de général de division, il devient le chef d’état-major de l’armée d’Italie. C’est lui qui doit traduire et de les transmettre les ordres. En 1796, un certain Bonaparte prend la tête de l’armée. C’est là que Berthier va le rencontrer. Berthier va s’avérer un très bon organisateur et va épauler à la perfection Bonaparte durant la campagne d’Italie. Il va se distinguer particulièrement à la bataille de Lodi et de Rivoli où il fera preuve d’un grand courage et sera sur tous les fronts. Bonaparte écrira au directoire après la bataille de Lodi.


Mais je ne dois pas oublier l’intrépide Berthier, qui a été , dans cette journée, canonnier, cavalier et grenadier.

Napoléon Bonaparte

Bonaparte l’emmène par la suite en Égypte, toujours comme chef d’état-major. A son retour en France, Berthier soutien le coup d’État du 18 Brumaire en ralliant les officiers généraux à Bonaparte.

Berthier lors de la bataille de Lodi
Berthier lors de la bataille de Lodi

Le Consulat et l’Empire

Durant le Consulat, Bonaparte le nomme comme ministre de la Guerre ou il va exceller. Berthier va rendre concret toutes les réformes et innovations militaire du premier Consul.
D’une très grande fidélité à l’Empereur et pour récompensé son travail, il est, lors de la proclamation de l’Empire en 1804, fait maréchal. Puis il obtient la principauté de Neuchâtel en 1806, il en devient donc le Prince. Il est ensuite nommé vice-connétable de l’Empire en 1807, et enfin prince de Wagram en 1809.

Pour renforcer l’alliance entre la France et la Bavière, Etat tampon entre la France et l’Autriche, Napoléon le marie à Marie-Élisabeth de Bavière, le 9 mars 1808. Il aura trois enfants. Dont un qu’il appellera Napoléon Alexandre. En effet? Berthier fut surement l’ami et le serviteur le plus dévoué de l’Empereur.
Il fait toutes les campagnes de Napoléon comme major général de l’armée. Il traverse toute l’Europe dans la voiture de l’Empereur. Celui-ci lui dicte les ordres, c’est à dire les mouvements des corps d’armées, leur vitesse de progression et Berthier prenait note et à la première occasion les transférait. Ainsi Napoléon savait tous les soirs où ce trouvaient ses régiments.


Voilà quel était le mérite spécial de Berthier; il était des plus grands et des plus précieux pour moi.

Napoléon Ier

En plus de ses qualités de technicien et d’organisateur, il est très bon diplomate. Il représente Napoléon, à Vienne, pour organiser le mariage avec Marie-Louise. Néanmoins en 1809, il est nommé temporairement général en chef de la Grande-Armée en attendant l’arrivée de l’Empereur. Il va commettre de nombreuses fautes et Napoléon va bien lui faire savoir. Pour ce racheter il fait preuve d’une extrême bravoure lors des batailles d’Eckmühl et de Wagram.
Durant la campagne de Russie, il tente de convaincre Napoléon de ne pas poursuivre vers Moscou, mais en vain. Lors de la retraite, il ne cache pas sa fatigue et son découragement. Mais fidèle à Napoléon, il organise la campagne de Saxe de 1813.

Enfin, durant la campagne de France, il est de toutes les batailles et est blessé d’un coup de lance sur la tête au combat de Brienne le 29 janvier 1814. L’Empereur se replie par la suite à Fontainebleau où il signera l’abdication, Berthier sera encore à ses côtés.

Berthier
Berthier

La Restauration

Mais il se met ensuite au service de Louis XVIII. Pour cela il demande à Napoléon l’autorisation de rejoindre Paris, sous prétexte de brûler des papiers. L’Empereur déclara “Il ne reviendra pas”. En effet, Berthier est très bien accueilli par le nouveau roi, en souvenir de ses services à Versailles. Berthier a changé de camp et ne rejoindra pas Napoléon à l’île d’Elbe. Berthier est fait capitaine de l’une des compagnies des gardes du corps du roi et pair de France le 4 juin 1814. C’est à dire membre de la chambre Haute du Parlement.

Les cent-jours

Au retour de Napoléon de l’île d’Elbe. Louis XVIII fuyait vers la Belgique accompagné par Berthier. Mais il tenta cependant de revenir au côté de Napoléon. D’après Dominique Timmermans: “Napoléon déclara qu’il était prêt à lui pardonner, à la condition qu’il paraîtrait devant lui dans son habit de garde du corps.”

Mais tiraillé entre les deux camps, il refusa de rejoindre Napoléon et abandonna le roi pour se retirer en Bavière dans son château.
Il meurt en tombant d’un balcon le 1 juin 1815 quelques jours avant Waterloo . D’une personnalité dépressive, la thèse du suicide est privilégié. De plus qu’il était dans un période difficile de remords et de regret. Certain disent encore que c’est un assassinat ou alors une simple fièvre chaude.

Berthier fut un homme honnête, courageux et fidèle qui participa à toutes les victoires de l’empire bien qu’il dira à Soult en 1807, “Je ne suis rien dans l’armée”. Son rôle dans l’état major était non pas d’élaborer les plans mais de les faire exécuter. Néanmoins quoi qu’il dit, son absence durant les cent-jours se fut cruellement ressentir.