Bonjour à tous, j‘espère que cet article vous plaira. Si tu es un grand passionné de Napoléon comme moi, alors je t’offre volontiers cette formation gratuite sur le siège de Toulon.

Aujourd’hui nous continuons cette série sur la géopolitique européenne en nous intéressant à la France. La France à toujours joué un grand rôle en Europe par son emplacement géographique et par sa volonté de puissance.
Mais depuis la mort de Charlemagne, la France a perdu de sa puissance, car rappelez-vous, sous les carolingiens, le royaume franc était divisé à la mort du roi par le nombre de ses fils. Ces divisions créaient donc de plus petits états qui par la suite ce faisait la guerre. Cette instabilité dura plusieurs siècles.

La France entre 1000 et 1789

C’est à partir du XIème siècle que le roi de France reprendra de la puissance. Mais cette reprise de puissance rentre en concurrence avec l’empereur du Saint Empire Romain germanique. Mais grâce à la puissance militaire et juridique du royaume de France et de son allié le Pape, la France se pose comme puissance majeure en Europe.

L'Europe en l'an 1000
L’Europe en l’an 1000

Puis vint la crise de succession qui va déclencher la guerre de cents ans. Cette guerre va fragiliser la France et va presque la faire disparaître mais elle en sort victorieuse. Agrandit territorialement, les rois de France regagnent leur prestige et leur autorité. Le siècle suivant sera maqué par les guerres de religions. La France en sera une grande victime. Les autres puissance européenne comme le Portugal ou l’Espagne en profiterons pour se partager le nouveau continent. De plus la France est encore victime d’une crise de succession fin XVème qui voit la monté sur le trône des Bourbon avec Henri IV.

A partir des année 1600, la France va s’imposer comme une grande puissance européenne. D’abord parce que le pouvoir du roi devient de plus en plus absolue, l’Espagne la première puissance mondiale est devenu faible et parce que la guerre de 30 ans éclate. Celle-ci commence par des troubles religieux dans le Saint Empire et va s’étendre à toute l’Europe pour des fins politiques. Cette guerre va ravager tout l’empire et l’affaiblir au plus au point. Si bien que la France en ressortant vainqueur avec ses alliée peut être considéré comme la première puissance mondiale.

L'Europe en 1648
L’Europe en 1648

Et c’est véritablement à partir du règne de Louis XIV que la politique française sera une politique de domination du continent européen. Ce nouveau roi va étendre les frontières du royaume, multiplier ses colonies et les peupler si bien qu’une coalition européenne, la ligue d’Augsbourg va attaquer la France. Celle-ci compte les Provinces-Unies, l’Angleterre, le Saint-Empire, le Duché de Savoie, l’Espagne, la Suède, le Portugal et l’Écosse.

Malgré cette coalition, la France reste la première puissance du continent. Sous le règne de Louis XV, la France privilégie clairement sa métropole à ses colonies. C’est pour cela qu’elle perdra l’Amérique du nord durant la guerre de sept ans mais y gagnera la lorraine en 1766. En 1668, la France achète la corse à la république de Gênes afin de concurrencer les Anglais dans la méditerrané qui ont déjà Gibraltar et Minorque.

La nouvelle théorie des frontières naturelles

Jusqu’à la Révolution, la France est la première puissance européenne car elle est très peuplé, a une puissante armée et une marine non négligeable mais sa trésorerie et son gouvernement sont faible.
La Révolution française ne va pas profondément changer la géopolitique française. Les révolutionnaires ont hérité d’une France puissante et vont en profité pour étendre l’esprit républicain en Europe.

Danton
Danton

Mais un nouveau concept est inventé par les révolutionnaires, celui-ci des frontières naturelles. Danton dira “Les limites de la France sont marquées par la nature. Nous les atteindrons dans leurs quatre points: à l’Océan, au Rhin, aux Alpes, aux Pyrénées.” Cela permet également de renforcer la France et de justifier la guerre en venant au secours de peuples voulant plus de liberté.

En 1793, la France à du faire face à de multiple invasion de son territoire, la levée en masse à été décrété. En 1795, les frontières sont protégé et la coalition est réduite de moitié. Bonaparte défait les Autrichiens en Italie et achève la première coalition. Les frontières naturelles sont acquises.
Des projets d’invasion de l’Angleterre sont préparé mais trop risqué, ont décide d’envoyer une expédition en Egypte avec Bonaparte pour couper la route des Indes aux Anglais. Quatre ans plus tard la seconde coalition s’achève avec notamment le traité d’Amiens qui reconnait la théorie des frontières naturelles. Néanmoins les Anglais comprenant leur erreurs déclare la guerre à la France en an plus tard.

Une France forte

Dans un premier temps Napoléon souhaite débarquer en Angleterre pour soumettre les Anglais et ainsi qu’ils arrêtent de financer d’autre coalition, mais après la défaite de Trafalgar qui détruit un bonne partie de la flotte franco-espagnol, Napoléon renonce à ce débarquement. Il décide donc de fermer tous les ports européens aux navires marchands anglais, c’est le blocus continental. L’économie anglaise va être très touché par ce blocus car toutes ses matières premières et produit manufacturé de seront plus vendu. Le commerce britannique est au plus bas.

L'Europe en 1812
L’Europe en 1812

Ce qu’il faut comprendre c’est que Napoléon va continuer la politique de protection de la France de ses prédécesseurs. C’est a dire d’abord d’avoir une France forte, puis d’avoir à ses frontière des républiques sœurs ou Etats vassaux comme le royaume d’Italie ou la confédération du Rhin, qui vont la protégé puis dans un troisième cercle des Etats alliées comme l’Autriche ou la Prusse en 1812.

Napoléon va néanmoins vouloir faire de la France le pays dominant de l’Europe mais aidé par une autre puissance, son allié principale. De 1800 à 1807 se sera l’Espagne. En effet celle-ci dispose d’une marine non-négligeable et est en concurrence colonial avec les Anglais. Puis entre 1807 à 1810 se sera la Russie. Napoléon pensait qu’il pouvait partager l’Europe entre lui et le tsar, mais ce nouveau allié devait venait d’être humilié par la France en acceptant un traité de paix très défavorable pour lui. Cette alliance commença déjà à ce fissuré dès 1808. Enfin de 1810 à 1813, Napoléon fera confiance à l’Autriche pour l’aider à dominer l’Europe. Pays pourtant vaincue et humilié à de nombreuse reprise, Napoléon pensait en faire son allié en se mariant avec une de ses archiduchesse.

Mais fin 1813 vint la coalition général de l’Europe contre la France et la chute de l’empire quelques temps après.
Ce qu’il faut retenir c’est que la France a presque toujours voulu avoir la prépondérance en Europe avec différente alliance. Nous pouvons faire le parallèle avec notre époque où la France domine avec l’Allemagne, l’Union Européenne.